La verticale… Solution informatique ou terme à la mode?

Vertical-graphic-3Qu’est-ce qu’une verticale? Faisons un bref retour aux notions de base en géométrie… Selon le Multidictionnaire, une verticale se définit comme étant une ligne droite qui a la direction du fil à plomb. Évidemment, aujourd’hui, ce concept peut nous sembler lointain, et pourtant la verticale n’a jamais été aussi présente dans les organisations, plus particulièrement au sein d’une industrie particulière et complexe. Mais pourquoi au juste?

En fait, une solution informatique est dite verticale lorsqu’elle adresse certaines spécificités d’une industrie ou d’un domaine particulier, et couvre plus de 75% des processus métiers de l’organisation qui, contrairement à une solution horizontale, vise les processus et les fonctions transversales de cette dernière. Par exemple, les ordres et les associations professionnels voudront un système pour suivre non seulement les informations de leurs membres, mais également faire la gestion de l’admission à la profession, des comités, des évènements, des inspections professionnelles, ou encore maintenir le processus d’enquête du syndic pour le dépôt des plaintes au conseil de discipline.

Les organisations possédant un haut niveau de particularités, dû au contexte de leur industrie, devraient donc songer à l’implantation d’une solution CRM intégrée, conçue spécifiquement pour adresser leurs besoins. Ceci minimisera les développements, tout en maximisant les fonctions et les processus déjà présents dans l’application. Selon les objectifs stratégiques de l’organisation, une telle solution verticale offrira plusieurs autres avantages dont les principaux sont les suivants :

  1. Une implantation et un paramétrage plus rapide;
  2. Une présence de fonctions et de processus déjà établis;
  3. Une équipe de projets connaissant déjà l’industrie et ses meilleures pratiques;
  4. Un meilleur taux d’adoption des utilisateurs;
  5. Un meilleur rendement sur l’investissement ROI (Return on investment).

Bien qu’il existe des avantages marqués à l’adoption d’une solution verticale, il reste néanmoins un piège important à éviter, soit de s’éloigner de la solution de base (vanilla version) lors de l’implantation. Le surdéveloppement de règles d’affaires spécifiques augmenterait le pourcentage d’écart avec la verticale, s’éloignant ainsi des processus et des fonctions standards de l’application. Il est donc important de se rappeler qu’une verticale doit couvrir plus de 75% des besoins d’affaires de l’organisation. Il en restera alors 25% à être développés par l’équipe de projet, non pas pour ajuster la solution à l’industrie, mais plutôt aux particularités de l’organisation. L’écart de ce ratio engendrera naturellement des coûts et des délais supplémentaires qui complexifieront le projet, sans nécessairement assurer une meilleure adoption de la solution par les utilisateurs.

Comme le fil à plomb trace la verticale géométrique, la complexité de votre industrie tracera celle de votre organisation. Pour bien tirer profit de l’implantation d’une solution qui répondra à cette verticale, il est important d’évaluer avec précision le pourcentage de couverture que cette dernière offrira, afin de s’assurer d’un ajustement adéquat pour votre organisation. De plus, il ne faut pas sous-estimer la compétence et la connaissance de l’industrie de votre partenaire vous accompagnant dans cette implantation, car il sera un atout important à la réussite de votre projet.

 

Laisser un commentaire